Page 1
Page 8
Page 5

jazznicknames.com


  

Retour au sommaire

Page suivante

Nicknames          De "Big Mike" LEGRAND à "Big Apple" NEW YORK

          Michel "Big Mike" LEGRAND (1932)


Pianiste, chanteur, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre.

Ce surnom de jeunesse (donné par Jean COCTEAU) ne lui est pas resté.

En revanche, plusieurs de ses compositions sont devenues des standards incontournables (Summer 42 Once Upon A Summertime -

The Windmills Of Your Mind - What Are You Doing The Rest Of Your Life - You Must Believe In Spring ...).



          William "Red" MCKENZIE (1899 - 1948)


Chanteur et ... musicien anecdotique (il jouait du peigne musical et du kazoo !).

Il a cependant permis à plusieurs "Chicagoans" dont Bix BEIDERBECKE d'enregistrer leur premier disque.



            Marian "Grande Dame Of Piano Jazz" MCPARTLAND (1918 - 2013)


Formidable pianiste d'origine Anglaise mais qui a effectué la majeure partie de sa carrière aux USA. Depuis 1979, elle anime l'émission hebdomadaire

"Marian McPartland Piano Jazz" SUR NPR (National Public Radio).

A plus de 90 ans, elle continuait à jouer du Piano avec ce toucher raffiné qui a fait sa renommée.



          Louis "Kid Shots" MADISON (1899- 1948)


Trompettiste de "Brass Bands" comme l'Original Tuxedo Orchestra, l'Eureka ou le Young Tuxedo.



          Joe "Wingy" MANNONE (1900 - 1982)


Ce disciple de "Bix" Beiderbecke" perdit son bras droit dans un accident, à l'âge de 8 ans, d'où son surnom. On retiendra que le riff de sa composition "Tar Paper Stomp" fut repris par Joe Garland, le compositeur de In The Mood" popularisé par Glenn Miller.



          Branford "Jeepy" MARSALIS (1960)


Saxophoniste brillant à la technique éprouvée, il a parfaitement "digéré" l'art de ses illustres prédécesseurs.

Il a été initié à la musique par son père Ellis, le pianiste.  Il est le frère de Delfeayo (tromboniste) et de Wynton (trompettiste).



          Milton "Mezz" MEZZROW (1899 - 1972)


Clarinettiste sans génie, il est par contre l'auteur d'une autobiographie écrite en collaboration avec Bernard Wolfe, "Really The Blues" (La rage de vivre), témoignage unique et captivant sur l'épopée des Chicagoans.



          Ernest "Punch" MILLER (1894 - 1971)


Cornettiste Dixieland. Il s'installa à Chicago avant de revenir terminer sa carrière au prestigieux "Preservation Hall" de New Orleans.



          Keith "Red" MITCHELL (1927 - 1992)


Contrebassiste au jeu classique, c'était un sideman recherché.


A écouter : Talking.



          Thelonious "Sphere" MONK (1917 - 1966)


Pianiste au jeu si singulier que son génie déborde très largement les frontières du Bop.

Citons parmi ses impérissables compositions : Round Midnighy - Dance Of The Infidels - Blue Monk - Misterioso

Straight No Chaser - Pannonica ...


A lire : Monk de Laurent De Wilde.



          John "Wes" MONTGOMERY (1925 - 1968)


Guitariste, disciple de Charlie CHRISTIAN, à la virtuosité et au swing inégalés.


A écouter : Live At Tsubo (Full House).



          Ferdinand Joseph La Menthe "Jelly Roll" MORTON (1885 - 1941)


Pianiste à la charnière du Ragtime et du Jazz naissant (de son vrai nom, Ferdinand Joseph La Menthe).

Il prétendait être l'inventeur du Jazz comme en témoignent les mentions qu'il faisait figurer sur ses cartes de visite (Inventor Of Jazz - Originator Of Stomp And Swing

World's Geatest Hot Tune Writer !). Il n'en reste pas moins un des grands pianistes de son temps, ayant su se libérer des rigidités du Ragtime.



          Joe "Tricky Sam" NANTON (1904 - 1946)


Tromboniste de l'orchestre de Duke ELLINGTON, spécialiste de la sourdine (Plunger Mute).



          Theodore "Fats" NAVARRO (1923 - 1950)


Trompettiste "Bop" au destin aussi tragique que celui de son disciple Clifford BROWN.



          Louis "Big Eyes" NELSON (1885 - 1949)


Clarinettiste de l'époque héroique de Storyville.



          Dave "Fathead" NEWMAN (1933)


Saxophoniste et Flûtiste, musicien de studio recherché, il a longtemps accompagné Ray CHARLES.



          "Big Apple" NEW York


Pourquoi New York est t'elle surnommée "Big Apple" (la grosse pomme) ? L'une des explixcations est directement liéee au Jazz, la voici : Dans les années 30, les jazzmen vivaient au jour le jour. Un engagement  était surnommé en argot jazz "une pomme". Alors, jouer à New-York c'était  exceptionnel, donc une "grosse pomme".

J'ignore si cette histoire est vraie mais elle me va bien !

Louis ARMSTRONG possédait déjà à 23 ans quelque chose de plus que les autres trompettistes contemporains, son vibrato, sa façon de placer les notes et le son, en bref, sa technique personnelle.


                                                                                      Irakli DE DADRICHEWI

En écoute : Thelonious Monk - Blue Monk

Michel Legrand - 11/08/2006
Thelonious Monk

Page précédente